Et si je m’acceptais…

L’Acceptation de ce qui est mais aussi l’Acceptation de Soi. Accepter de façon inconditionnelle qui l’on est, quoi qu’il arrive.

J’ai toujours eu beaucoup de mal avec cette théorie. Cherchant à être aimée, je cherchais également la perfection en moi. Je croyais qu’ainsi j’attirerai l’amour. J’étais la fille, l’amie, la petite amie parfaite. Celle qui a toutes les qualités, celle qui dit toujours oui, celle qui est là pour les autres. Je ne pouvais pas voir, pas montrer que j’étais aussi jalouse, impatiente, susceptible, angoissée, hyper-exigeante… Mais finalement, cette volonté de perfection m’a amené tout droit à la déception et à la frustration. Je ne comprenais pas pourquoi malgré tous mes efforts pour être ce que l’on attendait de moi, on ne m’accordait ni attention, ni amour, ni respect parfois. J’étais la femme « parfaite » ( mais selon quels critères finalement ?) mais je n’étais pas MOI. Je n’étais pas authentique.

Nous avons tous nos parts d’ombre et de lumière, des choses dont nous sommes fiers et d’autres que nous ne voulons pas voir. Mais ces aspects-là de nous-mêmes font également la personne que nous sommes.

Pour être aimé, nous nous conformons aux attentes de notre entourage et renions ce que nous considérons non-aimable. Mais cette partie de nous que nous n’assumons pas est toujours là. Elle se rappelle à nous de façon récurrente. Et plus nous la rejetons, plus elle s’exprimera de façon virulente.

C.G Jung « Si vous ne faites pas face à votre ombre, elle vous reviendra sous forme de destin »

C’est-à-dire que ce que vous ne voulez pas voir en vous, vous le rencontrerez chez les personnes auxquels vous serez confrontés. Vous attirerez à vous des individus qui vous mettrons face à vos propres démons intérieurs. Sans acceptation, il y a conflit intérieur, d’où l’importance de créer une unité au fond de vous, le bon et le moins bon.

Chaque face à son pendant : le chaud- le froid, le jour-la nuit, l’amour-la haine, la joie-la tristesse… Tout, a sa raison d’être. Si nous ne connaissions pas la tristesse, nous ne pourrions pas profiter de la joie. Il s’agit de deux degrés différents d’une seule et même chose. Cette part d’ombre est là pour nous faire prendre conscience de choses sur lesquelles nous avons encore à travailler.

Accepter ne veut pas dire se résigner mais juste porter un regard bienveillant et sans jugement sur cet aspect de nous. Ainsi vous pourrez commencer à agir pour atténuer cette part de votre personnalité.

Quand nous parlons d’ombre, l’on considère souvent qu’il s’agit de quelque chose de négatif. Cependant, nous pouvons également nous dissimuler une partie plus positive, notre lumière. Etant enfant, nos parents nous ont peut-être affirmé qu’il fallait sortir des rêves, que nous étions maladroits…nous les avons donc écoutés et pensions que nous n’étions ni créatif, ni manuel. Ce sont donc nos talents, nos capacités, nos compétences que nous avons refoulés par peur de déplaire. Et pourtant, si nous admirons cette qualité chez une autre personne, c’est que nous l’avons également en nous. Parfois même, elle apparait, et une personne peut vous complimenter sur cette part de vous, mais vous la niez ou la minimisez, car vous ne souhaitez pas en prendre conscience. Selon notre croyance cette Lumière est mal-vue et non acceptable, nous l’ignorons donc. Et pourtant elle est là et nous y gagnerions tellement à l’accepter en nous.

Quand j’envoyais des lettres ou des messages, mes amis me complimentaient souvent sur mes écrits. Je me suis souvent dit que je n’avais aucun talent particulier et que j’étais loin d’être créative. En fait c’est l’enfant en moi à qui l’on avait dit d’arrêter de rêver et qu’il serait plus productif de faire des tâches concrètes et utiles que je muselais.

La partie de moi que j’ai le plus rejeté est finalement ma vulnérabilité, cette hypersensibilité qui me faisait me sentir différente. Toujours dans mes pensées, attentives au moindre détail, aux remarques des autres, prenant tout à cœur, submergée par les émotions des autres. Je ressentais tout de façon intense étant enfant. Je me suis donc mise dans une bulle pour me couper de ce monde trop brutal et par là même de mes émotions.

Je me suis longtemps définie comme une femme forte, indépendante et que rien ne pouvait ébranler. Mais ce n’était que la partie immergée de l’iceberg.

Aujourd’hui j’ai repris contact avec cette sensibilité. Et même si c’est parfois encore difficile, j’essaie de l’exprimer le plus possible. Finalement je me rends compte que cette vulnérabilité est une force.

Je m’épuisais à cacher qui j’étais. Je perdais une énergie considérable à lutter, à ériger des murs. En étant plus en accord avec moi-même, je me sens plus légère, plus apaisée.          

Brene Bown  » Le pouvoir de la vulnérabilité »

Il est non seulement important d’accepter ce que l’on est mais également d’être en paix avec ses expériences de vie. Accepter nos choix, nos erreurs, nos échecs, nos actions, les blessures que l’on a fait à d’autres personnes. Nous avons peut-être des remords, regrettons certaines actions ou inactions aussi d’ailleurs. Mais ils font partie de notre histoire. Ils nous ont construits. Et grâce à eux nous sommes cette personne-là aujourd’hui. Nous en sortons grandi, plus fort.

Alors oui, nous avons sans doute fait du mal autour de nous ou nous avons laissé les autres nous faire du mal. Mais ce sont ces expériences qui font que nous nous améliorons chaque jour un peu plus. Chaque jour, nous prenons un peu plus soin de nous, apprenons à nous connaitre et laissons peu à peu cette Lumière émergée à nouveau de nous.

Alors ce jour, je me dis « Je m’accepte telle que je suis et j’accepte mon histoire. J’accepte également le mal que je me suis fait et je me pardonne »

Questionnements 

Extrait du livre de Malina Seiler  » Laisses briller ta lumière »

Quels traits de ta personnalité as-tu du mal à accepter ?

Quels talents en toi refuses tu de voir ?

Dans quelles expériences de vie te juges tu sévèrement ?

Installes toi confortablement.

Connectes toi à ta part d’ombre et demandes lui de faire la paix avec elle.

Quel message souhaite t elle te transmettre ? Quelle est la raison de sa présence en toi ?

Laisses la s’exprimer librement. Ecoutes la sans jugement.

De quoi a-t-elle besoin pour se sentir reconnue ?

Finalement, Remercie la.


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.