Ma petite fille

Ces quelques mots pour te dire simplement mes regrets

Si souvent niée, emprisonnée, ballottée

J’en ai oublié de t’aimer

Le temps a passé, les saisons se sont envolées

J’ai grandi, travaillé, voyagé

Mais n’est pas su entendre ta détresse

Ton immense envie de tendresse

Noyée dans mes errances

J’ai perdu pied et n’ai pas vu ta souffrance

Emprisonnée dans ce labyrinthe

Noyée sous des flots d’absinthe

colibri-colorido-xtrategy2.png (652×651)

Le fil d’Ariane s’est brisé

Tu t’y es trouvé coincée

Enfermée dans le noir

A tâtons dans le brouillard

Je n’ai pas entendu tes cris d’angoisse

Et t’ai laissé t’enfoncer dans l’impasse

Tu avais besoin de moi

Flottant en plein désarroi

Que je te berce dans mes bras

Simplement juste là

Ta voix se perdait dans ces sombres paysages

Peu à peu à travers les âges

Afficher l’image source

Je prenais la fuite

Ton ombre m’a poursuite

Craignant que tu ne me rattrapes

Que ma vie ne m’échappe

Ne voulais pas faire face à ta douleur

Incapable de te consoler face à tes pleurs

Je préférais ne pas voir

Laisser les coups du sort pleuvoir

Me couper de toutes émotions

Construisant autour de moi un bastion

Cette carapace m’a protégé mais aussi empêcher d’aimer

Il m’a fallu un électrochoc, que mon corps se bloque

Pour qu’enfin je comprenne, que tu attendais simplement que je t’aime

Pardonnes-moi mes errances, toutes ces années de souffrances

Aujourd’hui je suis là pour enfin prendre soin de toi

Afficher l’image source

Tu t’interrroges, te demande pourquoi

Juste car tu es mon rayon de soleil, ma joie, ma merveille

Cette enfant en sommeil

Qui voudrait juste que je comprenne

Que la sagesse de la vie m’apprenne

A quel point je lui ai manqué

Qu’elle désire juste enfin être écoutée

Afficher l’image source

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.