Merci 2020

Que te dire en ce début d’année sinon que je suis reconnaissante pour tous les apprentissages de l’année écoulée. Elle aura été celle de nombreuses remises en question, de la douceur, de la féminité, de l’acceptation, de la créativité, du temps retrouvé, des rencontres, des liens plus authentiques. Elle m’aura permis de prendre conscience de tout l’amour qui est autour de moi et qu’il m’était si difficile de recevoir.

La sérénité aura envahi mon esprit et permis l’apaisement de mon âme. Le combat a pris fin entre le masculin et le féminin, je peux à présent enfin vivre en paix avec mes deux lignées.

Je pose un regard de tendresse sur les gens que j’aime et que j’ai aimé. La rancœur et la colère se dissipent et finalement en portant une vision différente des actes et de propos exprimés, l’histoire se modifie et une nouvelle compréhension se fait. Il suffit parfois de faire une lecture différente, de sortir de nos croyances pour avoir une représentation plus positive des évènements du passé. Ce sont souvent nos blessures qui nous empêchaient de porter une attention juste aux choses. Je ne me sens plus victime, plus en souffrance à cause de l’autre. C’est cette vérité, cette authenticité des rapports humains qui m’ont conduite vers cette quiétude.

J’ai redécouvert ma relation à l’autre. Elle pouvait être plus simple, plus fluide, plus vraie et authentique. Je pouvais donner avec plaisir et recevoir aussi. J’avais le droit de demander aussi. On m’offrait sans contrepartie. J’ai rencontré des êtres lumineux, généreux, accueillants, pleins de douceur. Ils étaient là pour moi, pour me soutenir, m’épauler. Je croyais être seule et je me vois aujourd’hui entourée de bienveillance.

2020 m’aura permis de retrouver ma voix. Celle qui se taisait, celle qui n’osait pas s’exprimer, celle qui avait peur, celle qui était enfermée au fond de mon ventre. J’ai appris la souffrance des non-dits et le soulagement de dire.

Cette voix chantée a été comme un choc pour moi. Elle avait une intensité, une émotion inconnue. C’est comme si elle ne m’appartenait pas. Elle voulait extérioriser des blessures enfouies venant du tréfonds de mon âme. Redécouvrir cette part de moi a été à la fois douloureuse mais également merveilleuse, envoûtante. Les sons exprimés libèrent en moi ce chagrin, m’apporte une consolation, une guérison. Je ne saurais exactement mettre de mots, mais je me sens nettoyée, apaisée, comme si cela permettait à ma lumière de rayonner. Quand je laisse cette voix jaillir, j’ai l’impression de me reconnecter à une part de moi jusque là oubliée et que je retrouve à cet instant précis. Je la vois et lui donne corps. Elle ne se sent ainsi plus rejetée.

Qui est cette voix ? Qui est cette part de moi reniée ? Que n’osait-elle pas dire ? Qu’est ce qui est enfouie en elle ? Je n’en ai pas toujours conscience. Mais le simple fait de sentir la vibration de mes cordes vocales me délivre et me pacifie. Nous ne savons pas toujours de façon consciente les maux que nous avons engrammé dans notre corps, les exprimer par la voix les extirpent peu à peu de nos cellules.

Mais la voix passe aussi par le souffle, la respiration, sentir cet air qui entre et sort de votre être. Prendre le temps de laisser son ventre se gonfler, puis sur l’expiration le nombril s’enfonce. En se connectant à cette action et en la mettant en conscience là aussi j’ai trouvé un calme intérieur. Je suis là en cet instant et je respire. Je ferme les yeux. J’inspire et j’expire et je me sens juste bien. Simplement là, avec moi-même. Et je me demande parfois de quoi j’ai besoin. Qu’est ce qui me ferait du bien ? Qu’ai-je envie de laisser émerger de moi ? Quelque fois des mots viennent, des sensations, des émotions, des pleurs, souvent rien. Mais même dans ce rien, je trouve du réconfort parce que je prends ce temps pour rentrer à l’intérieur de moi. J’oublie pour quelques minutes le monde qui tourne autour de moi, le flux de pensées, les demandes extérieures, la pression que je m’impose. Je suis là. Juste Là. Des frissons m’envahissent, comme des picotements sur ma peau. Le temps s’arrête…

Alors je remercie 2020 pour tous ces moments, ces découvertes, ces prises de conscience et je souhaite que 2021 soit l’année des réalisations, de la mise en œuvre de qui je suis, de l’expression de mon Être et de l’Amour

Un mot en plus : La Gratitude

La gratitude vis à vis de la vie, vis à vis des petits cadeaux de tous les jours même les plus infimes, permet de changer notre vision du monde et nos rapports à l’autre. Plus nous sommes conscients et reconnaissants à la vie pour ce qu’elle nous apporte, plus nous sommes entourés de personnes bienveillantes et plus les présents apparaissent.

Alors avant de vous endormir, remercier tous les jours pour 3 cadeaux reçus. De sombre peut-être, votre existence vous semblera tout à coup plus belle, plus lumineuse.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.